Accueil‎ > ‎Chroniques santé‎ > ‎

Les lésions ligamentaires et méniscales du genou

publié le 31 août 2010 à 19:27 par Association Soccer Varennes

Lors d’une chronique précédente, nous avons énoncé et expliqué les différentes blessures musculaires plus fréquentes chez le joueur de soccer.  Les lésions ligamentaires ainsi que  les atteintes méniscalesau genou fontmalheureusement aussi partie du tableau des blessures fréquemment rencontrées chez les joueurs de soccer.

Les entorsessont la conséquence d’un mouvement qui va au-delà de l’amplitude de mouvement normal de l’articulation. Donc, il en résulte un étirement prononcé d’un ou de plusieurs ligaments à l’articulation concernée. Les entorses sont souvent provoquées soit par un faux pas, un choc avec un autre joueur ou un mauvais mouvement causé par un terrain inégal. Les symptômes ressentis lors d’une entorse sont une douleur vive généralement accompagnée d’enflure, une difficulté à faire une mise en charge complète (mettre du poids) sur le membre atteint et une diminution de mobilité de l’articulation. De façon générale, les ligaments ont pour rôle de stabiliser l’articulation. Ils joignent les os entre eux pour maintenir l’articulation en place. Ils sont donc essentiels au bon fonctionnement de nos articulations.

Les ligaments les plus touchés au genousont lesligaments croisés(ligament croisé antérieur et ligament croisé postérieur) et les collatéraux (ligament latéral interne et ligament latéral externe).

Les ligaments croisés servent à maintenir le contact de l’articulation constituée du  tibia, l’os de la jambe, et du fémur, l’os de la cuisse,  lors des mouvements de rotation du genou. Lorsqu’il y a étirement ou déchirure partielle ou complète des ligaments croisés on note une instabilité de l’articulation et donc un risque accru de blessure lors d’activités physiques.

Les ligaments collatérauxinterne et externecontribuent à renforcer la face interne et externe du genou. Ils servent à maintenir l’articulation lors des mouvements latéraux de la jambe.

Le traitement des entorses repose sur le même principe de base : application de glace (10 minutes aux 2 heures) avec surélévation du membre atteint etrepos. Évidemment, la période de convalescence varie selon la gravité de l’entorse.  Il est important de bouger l’articulation afin de diminuer l’enflure, de regagner la mobilité et d’éviter l’ankylose qui pourrait causer beaucoup de problème au sportif ! Par la suite, il est important de faire des exercices de renforcement musculaire pour stabiliser l’articulation du genou afin d’éviter les rechutes.

Les ménisques sont situés dans l’articulation du genou entre le tibia et le fémur. Ils agissent comme coussins dans l’articulation pour absorber les chocs.

Les atteintes méniscales du genou sont souvent dues à un traumatisme lors d’un sport, une mauvaise chute ou un arrêt brusque avec une torsion du genou. Les symptômes d’une lésion méniscale sont :une douleur à la face interne, externe ou à l’arrière du genouapparaissantà l’effort,par exemple, en se relevant de la position accroupie ou en montant et descendant les escaliers, et une sensation de blocage au genoulors des mouvements. Cette sensation peut être due à un morceau de ménisque  déchiré qui coince dans l’articulation. La douleur peut devenir de plus en plus gênante et insupportable. Une rencontre médicale est importante afin de diagnostiquer la blessure, possiblement confirmer le tout par un examen complémentaire (arthrographie, résonance magnétique) et procéder à une chirurgie si nécessaire. La chirurgie consiste à faire une méniscectomie consistant à enlever le morceau de ménisque déchiré ou le ménisque en entier selon l’état. La réadaptation par la suite est de quelques semaines à quelques mois selon chacun.

Soyez prudent afin d’éviter ces blessures.

Dans la prochaine chronique, nous aborderons les blessures de la cheville.

Bonne fin de saison !

Gracieuseté des professionnels de la Clinique de réadaptation Physiqu’action

Août  2010

Comments