Accueil‎ > ‎Chroniques santé‎ > ‎

La fasciite plantaire

publié le 17 déc. 2010 à 19:36 par Association Soccer Varennes

Pendant la saison de soccer, certains joueurs vont probablement se plaindre de douleur aiguë et constante au pied, plus précisément au talon ou en dessous du pied.  Ces douleurs apparaissent principalement lors de la course. Ces symptômes douloureux peuvent correspondre à une fasciite plantaire. La fasciite plantaire est l’inflammation de la membrane (fascia) qui recouvre la plante du pied, du calcanéum (os du talon) aux orteils, et enveloppe ainsi tous les muscles du dessous du pied.  Le fascia est fait de fibres longitudinales fermes et résistantes. Le fascia plantaire a pour rôle de soutenir la l’arche plantaire, surtout en position debout.

Les gens vont principalement se plaindre de raideur et de douleur matinale au talon et à l’arche plantaire. Une douleur plus ou moins intense est également ressentie au talon lors de la mise en charge et peut irradier à la plante du pied au bord interne.  La flexion dorsale de la cheville avec l’extension des orteils augmentent la douleur. De ce fait, la marche peut devenir très difficile et ce problème peut occasionner une boiterie.

Les causes d’une fasciite plantaire peuvent se retrouver parmi les suivantes : la pratique intense d’un sport, la marche ou la station debout prolongée sur une surface dure (béton, asphalte), la morphologie des pieds (creux ou plats), le port de chaussures inadéquates, la course sur le bout des pieds ou sur un terrain en pente, la course sur un terrain mou (sable), le vieillissement, ou tout simplement le manque d’échauffement et d’étirement avant les entraînements.

Toutes ces actions causent une traction répétée du fascia plantaire sur le calcanéum (talon) entraînant une irritation et par conséquent de l’inflammation et de la douleur. La surpression causée par une tension constante du tendon d’Achille peut également entrainer une fasciite plantaire. Une complication d’une fasciite plantaire chronique ou non traitée pourrait être la formation d’une épine de Lenoir.  Il s’agit d’une excroissance qui se forme au site d’insertion du fascia plantaire sur le calcanéum.

Le traitement conventionnel d’une fasciite plantaire demeure le repos, l’application de glace ou les bains contrastes, et les étirements spécifiques et adéquats pour assouplir le tendon d’Achille et le mollet ainsi que la plante du pied (exemple : rouler une balle de tennis sous le pied).  Le massage de l’arche plantaire de façon régulière et modéré fait aussi partie des traitements suggérés.  Une talonnette (petit coussin qui élève légèrement le talon) peut également être utilisée pour enlever de la pression sur le tendon d’Achille ou un coussinet troué pour répartir la pression sous le talon. Le « taping » de l’arche plantaire peut être effectué afin de maintenir l’arche plantaire et diminuer la tension sur le fascia. Il est conseillé d’éviter de marcher pieds nus jusqu’à ce que la douleur soit disparue. La prise d’anti-inflammatoire permet de diminuer l’inflammation au niveau du fascia et améliorer la condition.

Afin de prévenir les fasciites plantaires, il est recommandé de faire régulièrement des exercices d’assouplissement du tendon d’Achille et du mollet surtout avant un entraînement ou avant la pratique d’un sport. Il est aussi important d’avoir de bonnes chaussures qui maintiennent bien l’arche plantaire avec de bonnes semelles. Pour ceux qui ont un travail en position debout statique sur une surface dure, il est indispensable de bouger pour éviter l’ankylose et tous les problèmes s’y rapportant.

N’hésitez pas à consulter votre professionnel de la santé si vous présenter un ou plusieurs des symptômes énumérés dans cette chronique.  La guérison et le retour aux activités seront plus rapides si vous agissez dès l’apparition des symptômes.

Gracieuseté des professionnels de la Clinique de réadaptation Physiqu’action  Décembre 2010

 

Comments